3f28c9375ab15bcfb61ec027d85e190c9e0dc356
B1900f8f8366ce43ef8fe5f32f4d1e355916b39a
Fermer
jeunesse

Vilain !

Vilain ! (2020)
Zoé, jeune orpheline en colère, est en lutte avec elle-même. Jusqu’au jour où elle rencontre un forestier qui deviendra son fidèle ami et l’accompagnera dans sa quête de liberté. Sublimée par de majestueux effets sonores et visuels, une ode à la différence qui défend l’imaginaire en tant que source d’enrichissement et de construction individuelle.

Depuis cent fois qu’elle raconte son histoire, Zoé a bien compris que le vilain petit canard était une vilaine.

Cette jeune orpheline en colère, aussi délurée que malheureuse, est en lutte avec elle-même. Elle tente de nous raconter le conte d’Andersen mais se retrouve prise dans le reflet de son miroir qui renferme les souvenirs de son passé. Abandonnée, rejetée, elle chante et dessine ses souvenirs, se cogne la tête contre les murs, rumine, se perd comme au milieu d’une tempête. Jusqu’au jour où elle rencontre un forestier qui deviendra son fidèle ami et l’accompagnera dans sa quête de liberté. La guitare électrique et les chansons qu’il lui compose semblent venir en aide à Zoé qui trouve une voie pour s’offrir une renaissance.

Conçu et mis en scène par Alexis Armengol, Vilain ! s’appuie sur une écriture multiple qui mêle théâtre, film d’animation, chant, musique et bruitages. La quête de Zoé est sublimée par de majestueux effets sonores et visuels dans une esthétique fabuleuse qui embarque le spectateur dans cette métamorphose.

Ce spectacle du Théâtre à cru met en résonance les écrits de Boris Cyrulnik avec le conte d’Andersen et offre ainsi une belle variation sur le rebond et la résilience. C’est une ode à la différence qui défend l’imaginaire en tant que source d’enrichissement et de construction individuelle.

Publié le 03/09/2020


Mots clés :