cinéma

Sparring

Cea97a2db0ac45669e3e96e7fbea55190c2b1029
Steve Landry a la boxe chevillée au corps. Malgré les défaites qui s'accumule et l'âge qui avance, il refuse de quitter le ring. Mais il faut aussi faire vivre sa famille. Quand on lui propose de devenir le sparring partner d'un grand champion désireux de retrouver son niveau, Steve n'hésite pas longtemps, en dépit des risques qu'il encourt.

 

Le mérite du film de Samuel Jouy, c'est de ne pas donner dans le film de boxe classique. Les combats, bien que présents, ne forment pas l'essence du regard que le cinéaste jette sur son personnage. Autant que la vie de Steve, ce sont les rituels entourant la boxe qui fascinent le réalisateur et auxquels il laisse une grande place dans un portrait habité de belle manière par un Kassovitz rugueux et mutique. Sans donner dans la démonstration, Jouy filme la boxe sans chercher le spectacle préférant en proposer une vision globale plutôt que réduite au ring. Une démarche qui apporte un peu d'originalité dans un récit par ailleurs sans surprise. La quête de reconnaissance et de rédemption du personnage faisant partie des classiques du genre.

 

Publié le 31/01/2018 Auteur : Guillaume B.

La chronique sans emphase du combat d'un homme sur et hors du ring entre passion, dignité, risque et nécessité. Kassovitz y est très bien en cogneur peu bavard et la caméra de Samuel Jouy n'en fait pas trop.

 

Film français de Samuel Jouy

Avec Mathieu Kassovitz, Olivia Merilahti, Souleymane M'Baye.

Durée : 1h34.

 

 


Mots clés : drame Boxe